Utilisation des taux des emprunts immobiliers:



Utilisation des taux des emprunts immobiliers

Pourquoi utiliser des taux d'intérêt pour financer les emprunts immobiliers, comment sont-ils calculées et quels sont leurs impacts? Nous vous proposons d'en apprendre un peu plus sur l'utilisation de ces outils mathématiques qui régissent l'économie.




D'où viennent les taux d'intérêt ?



Lorsque l'on possède de l'argent, on peut en faire différentes choses : le dépenser pour en profiter tout de suite ou bien l'utiliser en espérant qu'il nous rapporte plus dans le futur, par exemple en investissant dans l'achat d'action une société.

Lorsque l'on prête de l'argent, on ne peut plus le dépenser, on perd donc l'occasion d'en profiter, le préteur espère donc obtenir plus d'argent en échange de la perte de sa jouissance immédiate.

Pour calculer la rémunération du prêteur, on utilise un taux d'intérêt qui est représenté par un pourcentage de la somme prêtée. Plus le taux d'intérêt est élevé, plus le préteur gagnera d'argent.


Le risque et son impact sur les taux immobiliers


Le risque de défaut est le risque pour un préteur que l'emprunteur ne rembourse pas sa dette. Pour une banque, une personne ayant beaucoup de revenus et empruntant une faible somme sur une faible durée a un profil moins risqué qu'une personne au chômage empruntant beaucoup sur de nombreuses années. Pour se protéger du risque, les banques augmentent les taux d'intérêt en fonction du risque de l'emprunteur : plus la probabilité que celui-ci ne puisse pas rembourser son emprunt est élevée, plus haut sera le cout de son emprunt.

Autres utilisations des taux immobiliers :




Les taux d'intérêts peuvent servir à calculer le prix d'immobilisation de l'argent du préteur, mais peuvent aussi servir à la facturation de différents services dont les couts seront liés à la somme empruntée et sa durée de remboursement.

Par exemple, plus la durée d'emprunt est longue, plus les frais de dossier pour traiter les créances seront élevés. De la même façon, plus le montant emprunté est élevé, plus le cout d'assurance pour cet emprunt est élevé.

Les banques et les organismes de crédits utilisent donc aussi les taux d'intérêt pour calculer les prix des frais de dossiers et les frais d'assurances.
Ils s'ajoutent aux taux immobilier de base et permettent de calculer le prix global d'un emprunt immobilier grâce au Taux Effectif Global, TEG.